<<<<<<<  Brassens et sa photographe "officielle"  >>>>>>>>>

         
Photos de Josée Stroobants :
Brassens et Brassens et Jeanne dans l'impasse   Brassens... chez Jeanne

Josée Stroobants a commencé très jeune à s'intéresser à la photo, en 1940 alors qu'elle n'avait que 17 ans et que, pour une femme, c'était alors fort rare. Travaillant en laboratoire -le studio Luminor au début- elle s'est formée aux différentes techniques photographiques avec du matériel sophistiqué pour l'époque, un "Rollei Flex 6×6" et des films "Tri-X".

Elle fit la connaissance de Georges Brassens lors d'un concert par le journaliste André Tillieu avec qui elle collaborait régulièrement. « C'est lui qui m'a fait quitter ma petite Belgique, il y avait tellement d'amitié avec lui, la vie était très agréable. J'ai eu beaucoup de chance d'avoir vécu ces moments » dit-elle. [1]

Comme elle le raconte dans son livre "Une vie d’amitié avec Georges Brassens", le courant passa immédiatement entre eux et elle devint vite sa photographe attitrée. Brassens avait toujours été attiré par la photo et a même possédé son petit labo personnel "chez Jeanne", impasse Florimont. [2] Elle le photographiait lors de ses concerts bien sûr mais aussi dans des moments plus chaleureux comme ces photos où on voit Brassens faire le poirier ou avec des plumes sur la tête. Elle réussit à devenir l'amie de Jeanne, ce qui était un exploit pour une femme, Jeanne étant d'une jalousie féroce, puis noua une longue amitié avec Joha "Pupchen", la compagne de Georges.

                           
Georges et Josée Stroobants        Josée Stroobants et son compagnon

En 1972, Brassens offre à sa photographe officielle un studio de développement. Elle est de toutes les fêtes avec les copains, Brassens fuyant les soirées mondaines et s'amusant à gloser sur le milieu artistique. Elle raconte que Jacques Chancel ayant exigé que Brassens lui réserve ses émissions à la télé, il lui rétorqua : « Je n'appartiens à personne[3]

Josée Stroobants est également légataire d'un important fond photographique que lui a confié Georges Brassens, son enfance, chez Jeanne, photos de famille, qu'elle montre au public lors d'expositions [4] ou dont elle a illustré son livre "Georges Brassens… Chez Jeanne, 1944 – 1952", préfacé par Pierre Onteniente. Parmi les spectacles-expositions récents qu'elle a animés, on peut citer le spectacle de Joël Favreau qui s’est déroulé à l’abbaye de Seuilly le 18 mai 2011, après celle de Paris, l’exposition "Brassens ou la Liberté" à Bruxelles en septembre 2011 ou le "festival Brassens" qui s'est tenu en Charente pour commémorer le trentième anniversaire de la disparition du chanteur. [5]

Elle vit maintenant entre Arès près d'Arcachon et l'appartement parisien que Brassens lui a offert après la mort de son ami Jean Rault [6] et pour elle, comme dans la chanson, « son trou dans l'eau jamais ne se refermera».

                               
L'impasse Florimont            Festival Brassens à St-Gély en 2012 [7]

Bibliographie
* Josée Stroobants, Une vie d'amitié avec Georges Brassens, préface de Pierre Louki, éditions Didier Carpentier, septembre 2006
* Josée Stroobants, Éric Zimmerman, Georges Brassens… Chez Jeanne, 1944 – 1952, album de photographies, préface de Pierre Onteniente, éditions Didier Carpentier, 238 pages, février 1997, isbn 2841671879

Notes et références

  1. Voir son interview dans Les amis de Georges où on le voit sur la photo, faisant le poirier
  2. Voir aussi son interview de juin 2012 dans Ouest-France
  3. D'après une interview de pascal Huord parue dans La Charente libre le 13 septembre 2010
  4. Voir par exemple Hommage à Brassens, Le mois de l'ami Brassens ou Expo à Lannemezan
  5. d'après une interview à l'exposition "Brassens ou la Liberté" qui s’est tenue à la Cité de la Musique avec deux concerts en septembre 2011
  6. Surtout depuis le décès de son compagnon Christian Grenan le 15 aôut 2012
  7. Saint-Gély-du-Fesc, festival Brassens avec exposition de Josée Stroobants, commune de L'Hérault au nord de Montpellier où Brassens est décédé en octobre 1981

Voir aussi
Une vie d'amitié avec Brassens -- Josée Stroobants à Chinon -- Brassens Témoignages

<<< Christian Broussas - Feyzin, 13 novembre 2012 © • cjb • © >>>